Même pas cap!

14 janvier 2008

...............................................................................................................................

De l'autre côté, pour une fois.. Nous voilà dans la presse suisse. L'article est super. Merci à Patrcia Brambillia !

Bébé sans
couches-culottes?

Tendance retour à la nature, des parents partent en guerre contre les couches-culottes. Rétrograde ou écolo, le combat pour des fesses libres? Gros plan sur XXX qui a testé l’hygiène naturelle sur sa fille.

XXX et XXX, 30 ans, et C., leur petite fille de 14 mois. Une famille ordinaire sous le ciel de XXX, en France. Enfin, presque ordinaire, à ce détail près que ces jeunes parents ont choisi tout bonnement de limiter très tôt l’utilisation des couches pour leur bébé.

Mais pourquoi, diable, se passer d’une invention aussi pratique et confortable tant pour les parents que pour les fesses des chérubins? Il y a d’abord de la curiosité, mâtinée d’un brin d’écologie, et du hasard aussi dans la démarche de cette mère au foyer. Quand XXXX accouche de C, elle fait comme la plupart des mamans du monde: elle met des langes à sa fille. Mais un article sur «l’hygiène naturelle» lui fait changer d’avis. «Il y était question des signaux avant-coureurs que l’on peut déceler chez le petit enfant qui veut faire ses besoins. Ça m’a étonnée et très vite séduite. J’ai eu envie d’essayer.»

Alors que tous les manuels de puériculture s’accordent à dire que l’enfant ne contrôle pas ses sphincters avant 2 ou 3 ans, on se dit que l’affaire ne va pas être aisée, qu’il faudra trouver le bon timing, passer des heures à lorgner les bruitages du petiot au risque de voir la moquette et le canapé changer de couleur. «Pas du tout, on ne passait pas notre temps à la guetter! On a commencé par la laisser sans couches, sur des linges, une heure par jour. Mais c’était une heure pendant laquelle on était avec elle à 200%.» C. a alors deux mois et ses parents entrent à tour de rôle en phase d’observation. «En une semaine, je me suis rendu compte des signaux. Grognements, battement des pieds, bâillements, regard dans le vide… Ils diffèrent bien sûr pour chaque enfant.»

Des accidents? Bien sûr, reconnaît XXX . «Ils sont arrivés chaque fois que je ne réagissais pas assez vite et que je l’ai amenée trop tard sur les toilettes!» Mais pas de quoi s’énerver pour autant. «On essuie, on change le pantalon. Pourquoi mettre une pression sur la propreté? On parle toujours de rétention, de contrôle et non de satisfaction des besoins. Mais cette approche naturelle a changé mon regard sur les excréments, ma vision sur le corps et ses fonctions.» A 5 mois, C. ne porte donc plus de couches pendant la journée, seulement la nuit. «Ce n’est pas une régression. Elle associe simplement les langes au dodo. Et neuf fois sur dix, ils sont secs au matin.» Aujourd’hui, à 14 mois, C. sait apparemment se manifester de manière non verbale, en gigotant, en faisant des signes ou simplement en allant chercher son pot.

Cette mère au foyer reconnaît que si elle avait un travail à l’extérieur, «ce serait plus difficile mais pas impossible». Pour l’heure, tout le monde joue le jeu, nounous, grands-parents, quoique sceptiques dans un premier temps. «Ils croyaient qu’on était fous, qu’on allait forcer C. à devenir propre prématurément.» Mais elle insiste: il ne s’agit pas de forcing, ni de performance. Jamais elle n’oblige sa fille à séjourner sur le pot contre son gré, mais se contente de répondre à ses appels. «L’objectif n’est vraiment pas de se passer des couches le plus vite possible, mais de répondre aux besoins de l’enfant, de même qu’on ne la laisse pas pleurer la nuit. Une pratique que l’on retrouve d’ailleurs dans la plupart des cultures, chinoise, hindoue ou africaine».
Mais n’est-ce pas astreignant d’être ainsi à l’affût des flatulences de son angelot? «Non, c’est très naturel, très spontané. Nous, parents, on s’est mis dans un processus d’apprentissage pour déceler son rythme, contrairement à l’enseignement conventionnel de la propreté. Ce n’est pas à C. d’apprendre, mais à nous de l’accompagner.» Reste encore à instaurer une systématique, comme proposer le pot à l’enfant avant de sortir ou de partir pour un long trajet en voiture, avant d’aller au lit ou au réveil.

XXX en est convaincue: tout le monde y gagne en confort. L’enfant n’est pas entravé dans ses mouvements, il est plus libre d’accéder à son corps, et les parents ne s’encombrent pas de montagnes de langes notamment en voyage. Et de raconter leurs dernières vacances en Corse, avec, pour tout bagage hygiénique, six couches seulement pour une semaine.

Pour le prochain bébé, XXX et son mari sont déjà décidés. Ils commenceront cette approche dès la naissance. «Quelle gratification pour les parents d’être en phase avec leur enfant!»

Texte Patricia Brambilla / Photo DR

A lire:
«Sans couches, c’est la liberté! A la redécouverte du l’hygiène naturelle du bébé», par Ingrid Bauer, Ed. L’Instant Présent.

«L’hygiène naturelle de l’enfant», par Sandrine Monrocher, Ed. Jouvence.

Paroles d'expert

Dr Alain Herzog, pédopsychiatre au Supea (Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent) à Lausanne.

Quelle est l’ampleur de cette tendance que l’on appelle «hygiène naturelle»?
Aucune idée. C’est sans doute un épiphénomène ou alors les mères n’en parlent pas aux pédiatres! En consultation, il est plus souvent question de la difficulté d’être propre. Je vois des garçons aux mères anxieuses qui s’inscrivent dans des relations de dépendance, des enfants qui se retiennent d’aller à selle pour que leurs mères continuent à s’occuper d’eux...

Quel regard portez-vous sur cette approche qui se veut naturelle?
L’enfant bénéficie sans doute d’une grande attention de la mère, mais est-ce que celle-ci doit se fixer autant sur le corps, n’est-ce pas un peu intrusif? La mère l’allaite, le berce, l’accompagne déjà beaucoup, n’est-ce pas suffisant? Cela dit, si ce n’est pas du forcing, comme le voulait l’éducation d’autrefois avec les heures de pot imposées, je n’y vois rien de dramatique non plus.
Y a-t-il des bienfaits pour l’enfant et la mère?
Je ne sais pas. Le développement de l’enfant passe par des phases, lesquelles ne peuvent pas être évitées. Avant dix-huit mois, l’enfant n’a aucun pouvoir sur ses sphincters, tout simplement parce que son système neuronal est encore immature. C’est justement à ce moment-là que l’enfant entre en phase d’opposition et commence à en jouer, à se retenir ou non. Est-ce que ça va empêcher que la phase anale se présente à cet âge-là? Je ne le crois pas. Qu’il ait des couches ou non, on ne pourra pas faire l’impasse de cette étape du développement.

A quel âge un enfant devrait-il être propre?
Il n’y a pas d’âge juste ou faux. La propreté, c’est surtout une question de conventions, liées à la socialisation, au moment où l’enfant entre en crèche ou à l’école. Je crois que l’important est de laisser à l’enfant une certaine liberté, celle de manger, de recracher, d’évacuer. L’évacuation des selles s’inscrit dans un cadre qui dépasse la fonction physiologique: elle entre dans un enjeu relationnel qui doit rester souple, ludique, tout en étant rigoureux.

XXX a appris à guetter les signes avant-coureurs qui montrent que sa fille C. veut faire ses besoins.

© Migros Magazine

Posté par rattinmh à 20:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]


16 décembre 2007

....................................................................................................................

Bon, ok, canalblog me tanne pour rafraichir ma page.. L'a pas tout à fait tort. Y'a pas grand à chose à se mettre sous la dent en ce moment sur ma page. Méa culpa. Et pourtant, ce n'est pas faute de coudre dans tous les sens!!!

Les petits tabliers, les porte bébé acidulés et même un z'oli tapis pour mon cher frère (pas de photo, faut attendre noel, le tapis est emballé...chut, c'est une surpirse!)

       P1080649 P1080558 P1080565

En plus de porter les kilos de tissu, il me sert même de modèle. Quel homme...!

A suivre, comment réussir ses chouquettes! Miam!

Posté par rattinmh à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2007

......................................................................................................................

Toujours en quête d'idées pour les cadeaux de Noel faits maison.. Gratt gratt gratt le cerveau, et EUREKA! Des sels de bains.. J'ai tout le matos à la maison. Je vous file la recette, c'est simplissime...

Koi Kil Faut?

- Un sac plastique neuf

- Du gros sel

- Du bicarbonate de soude (on le trouve au rayon sel de cuisine des hypermarchés. Ca neutralise le calcaire de l'eau et ça rend la peau toute douuuuuuuuce)

- Des huiles essentielles (attention à avoir la main légère!!!)

- De l'huile végétale (amande douce par exemple)

- Un bocal

KOMMENT KON FAIT?

Mélanger dans le sac en plastique propre :
250 gr de gros sel de mer,
75 gr de bicarbonate de soude,
25 gouttes d’huile essentielle d’orange + 5 gouttes d’huile essentielle de mandarine + 2-3 gouttes d’huile essentielle de lavande (diluer au préalable les HE dans ½ cuillère à café d’huile d’amande douce)
Malaxer soigneusement le tout dans le sac, mettre dans des pots en verres stérilisés (bouillis quelques minutes) et bien secs, et laisser de côté 15 jours avant de s’en servir. On peut ajouter 2 ou 3 gouttes de colorant alimentaire au sel pour colorer et égayer.

              P1080546

Et si on n'est pas une grosse paresseuse comme moi, on peut même coller des étiquettes personnalisées sur le bocal!

Usage:

A utiliser de préférence le soir (les huiles essentielle choisies ont des vertus apaisantes, mais sont également photosensibilisantes) dans un bon bain chaud : doser une à deux cuillères à soupe de sels de bain en fonction de la taille de la baignoire.

Posté par rattinmh à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2007

....................................................................................................................

J-30 jours.. Angoisse: mais que vais-je bien pouvoir offrir à ceux et celles qui m'entoure avec mon porte-feuille troué?... J'acceuille toutes les idées. A votre bon coeur...! Pour les mamies, c'est fait. Pour chacune un joli tablier dans une bonne toile de gabardine sergé. Recyclage des chutes de porte bébé. Pas bête!

  P1080392  P1080394

Posté par rattinmh à 13:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 novembre 2007

....................................................................................................................

Quand tout est gris dehors, un coup de pinceau et nous voilà à Cuba... (les crèpes au sucre en plus pour encourager les troupes)

                   P1080386

                              

Posté par rattinmh à 18:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]


07 août 2007

.................................................................................................................................................................................

1er essai de chausson en tissu pour s'entrainer: hip hip hourra!! Essai réalisé en même pas une demi-heure avec une mini doudou en même temps dans les pattes.. Je ne reviens pas de la simplicité de la chose..

chausson_17

Un ou deux détails à améliorer et on passe aux choses sérieuses: le chausson EN CUIR!!!

Posté par rattinmh à 19:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 août 2007

.......................................................................................................................................................................

En panne de temps, je cogite sur un modèle de chaussons en cuir souple (vu que j'ai à présent la matière première à disposition.. hé hé) grâce au patron trouvé par Isa (merciiiiiii).

Je me demande juste si l'aiguille de ma machine ne va pas y laisser sa peau...

Si j'y arrive, promis, je photographie les étapes pour un pas à pas..

A suivre...

Posté par rattinmh à 20:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 juillet 2007

................................................................................................................................................................

Apres ma lecture ( très déroutante , très remuante) d'Alice Miller, C'est pour ton bien, je viens de découvrir qu'il existe un site qui lui est consacré (cf: mes liens)

Je me permets de vous copier-coller le texte d'acceuil..

c_est_pour_ton_bien

La Maltraitance, l'Abus de l'Enfant

C'est quoi?

Les humiliations, les coups, les gifles, la tromperie, l’exploitation sexuelle, la moquerie, la négligence etc. sont des formes de maltraitances parce qu’ils blessent l’intégrité et la dignité de l’enfant, même si les effets ne sont pas visibles de suite. C’est à l’âge adulte que l’enfant maltraité jadis commencera à en souffrir et en faire souffrir les autres. Il ne s’agit pas là d’un problème de la famille uniquement, mais de toute la société parce que les victimes de cette dynamique de violence, transformées en bourreaux, se vengent sur des nations entières, comme le montrent les génocides de plus en plus fréquents sous des dictatures atroces comme celle de Hitler. Les enfants battus apprennent très tôt la violence qu’ils utiliseront adultes en croyant à ce qu’on leur a dit : qu’ils ont mérité les punitions et qu’ils étaient battus « par amour ». Ils ne savent pas qu’en vérité la seule raison des punitions qu’ils ont subies était due au fait que leurs parents ont subi et appris la violence très tôt sans la remettre en cause. A leur tour ils battent leurs enfants sans penser leur faire du mal.

C’est comme ça que l’ignorance de la société reste si solide et que les parents continuent en toute bonne fois à produire le mal dans chaque génération depuis des millénaires. Presque tous les enfants reçoivent des coups quand ils commencent à marcher et toucher les objets qui ne doivent pas être touchés. Cela se passe exactement à l’age quand le cerveau humain se structure (entre 0 et 3 ans). Là, l’enfant doit apprendre de ses models la gentillesse et l’amour mais jamais, en aucun cas, la violence et les mensonges (comme: « je te bas pour ton bien et par amour »). Heureusement, il y en a des enfants maltraités qui recoivent l'amour et la protection chez les "témoins sécourables" dans leur entourage.

Posté par rattinmh à 08:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 juillet 2007

......................................................................................................................................................................;

Patt-patt-patt-patt-patt-patt, de l'autre côté de la maison, je les entends, elles arrivent..

Les petites mains suivi des petits pieds. Une porte s'ouvre:

-Ammaaaaaaaaaaammmmma!

Tellement intéressant ces fils de couleurs qu'on peut tirer, ces petits boutons qui s'allument..La relève est assurée;)

P1050437

Ma liste à faire ABSOLUMENT aujourd'hui, sinon... sinon...:

- Commencer un nouveau porte bébé bordeaux

- Faire  (et finir!) mes ourlets de mes pantalons

- Commencer (enfin!) à travailler sur nouveau prototype

- Ranger (un peu) l'atelier pour éviter que la voisine qui vient m'apporter des fringues à reprendre ne fasse un malaise

- Réflechir à une housse pour le siège auto

Posté par rattinmh à 09:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]

14 juillet 2007

...............................................................................................................................................

Ca y est! Vacances à la mer (trooooooooop courtes!) terminées, je me remets à coudre pied au plancher.

Grave à la bourre.. j'arrive pas à comprendre où file mon temps. Pffff et re-pffff...

Résultat qd même entre 2 têtées et 4 dents qui poussent: des jolis portes bébé pour Véronique et Leila.

P1050012  P1050402

Et tant qu'à faire j'ai (enfin) pris le temps de finir la blouse trémimi pour Capucine. Blouse que la doucette ne portera pas.. Vu le retard qu'avait pris sa mère, la robe est finie mais la fille a grandi! Dommage pour les rubans rose et violet trop jolis. Ce sera pour une prochaine...

P1050420

Posté par rattinmh à 18:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]